Partagez sur les réseaux

Du 18 au 22 janvier, Genève accueillait la 26ème édition du Salon International de la Haute Horlogerie. Événement de référence dans l’univers de la Haute Horlogerie, le SIHH rassemble chaque année les plus grandes maisons et accueille en moyenne 15 000 visiteurs invités.
Invité au salon, Didier Gautier, directeur associé d’InPuzzle et responsable des relations Maisons d’exception, nous parle de l’importance de cette manifestation et de son expérience sur place.

Didier, parlez-nous du SIHH : quelles maisons retrouve-t-on à La Cité de la Haute Horlogerie ?

Chaque année, le SIHH réunit des Maisons de prestige reconnues par la Fédération de la Haute Horlogerie. La 26ème édition a rassemblé 24 Maisons parmi lesquelles nous avons la fierté de compter quelques-uns de nos clients.
Cette édition 2016 réservait une nouveauté, avec la participation des Maisons de « la nouvelle vague horlogère » représentée par neuf artisans-créateurs et ateliers indépendants, réunis au sein du « Carré des Horlogers ».
Parmi eux, HYT, marque innovante qui a su surprendre avec sa montre hydromécanique. Autre marque qui revisite les codes de la Haute Horlogerie : MB&F, qui conçoit des œuvres d’art alliées à une haute précision technique.
Selon moi, ces artisans-créateurs ont toute leur place au SIHH, car leurs valeurs – l’innovation, le savoir-faire, l’excellence – sont aussi celles des Maisons emblématiques que l’on retrouve sur le Salon.

Vous représentez depuis 5 ans InPuzzle au SIHH, pouvez-vous nous décrire votre expérience sur place ?

Ce qui frappe tout d’abord quand on se rend au SIHH, c’est l’élégance des lieux. Il ne fait aucun doute que l’environnement architectural de la Cité de la Haute Horlogerie et l’ambiance si particulière qui y règne participent à la renommée du Salon. L’esprit intimiste et de convivialité auquel les organisateurs portent une grande attention en font un événement privilégié de découverte et de rencontre.
Le SIHH est une vitrine sur le monde des nouveautés de la haute Horlogerie. Journalistes, revendeurs et visiteurs du monde entier s’y côtoient pour partager le savoir-faire suisse. Toutes les conditions sont réunies pour permettre aux marques d’échanger avec eux sur leur savoir-faire et leurs innovations à travers la présentation de leurs nouveaux produits.
Dans son éditorial, Fabienne Lupo, Présidente Directrice Générale de la Fondation de la Haute Horlogerie, parle d’une « semaine dédiée à l’excellence de la mesure du temps » : ce sont les mots justes.

Pour finir, trois mots que vous utiliseriez pour définir le Salon International de la Haute Horlogerie ?

Création, Précision, Excellence.


Partagez sur les réseaux